Vullierens

Vullierens: charmant village entre Léman et Jura

De gueules à deux bars adossés d’argent soutenant un château crénelé de trois tours d’or.

La terre de Vullierens fit primitivement partie de la baronnie de Cossonay. Les sires de Duin y possédaient un alleu et obtinrent en 1308 la permission d’y bâtir une maison forte avec un bourg. Ils devinrent ainsi les premiers seigneurs du lieu. Ce rameau des Duin, éteint vers 1400, portait d’or à la croix de gueules. Une branche collatérale, établie à Bex, portait d’autres armes auxquelles Vullierens a donné la préférence en 1922.

Un peu d’histoire

Les premières mentions du village apparaissent entre 1049 et 1051 ; « Vullierens » provient d’une famille du même nom, dépendant de la Seigneurie de Cossonay.

Le château, sous son ancienne forme, était une réplique de celui de Vufflens-le-Château construit en 1308 alors que l’actuel a été érigé sur l’emplacement de l’ancien entre 1706 et 1712 par Gabriel-Henry de Mestral, un des derniers grands seigneurs du Pays de Vaud. L’actuel propriétaire, Robert Bovet, est descendant de la famille de ­Mestral par sa grand-mère. C’est lui qui a fait transformer l’ancienne ferme du château datant du XVIe siècle en salles de réceptions.

L’église de Vullierens, comme les temples jésuites, a remplacé au XVIIIe siècle un bâtiment de style gothique dont il ne reste aujourd’hui que le clocher, remis au goût du jour de l’époque. Elle a été construite spécialement en vue de la prédication, d’où son plan compact, son plafond plat et sa chaire bien au milieu pour que les fidèles ne perdent pas une parole. Le châtelain et le pasteur avaient chacun leur entrée. Celle du premier a été condamnée à un moment donné et vient d’être réhabilitée dans le cadre de travaux de réfection récemment entrepris.

Evolution démographique

Si Vullierens comptait 525 habitants en 1860, nous n’en recensions plus que 399 au 31 décembre 2000. De nouvelles constructions ou transformations ont permis d’accueillir plus de 140 personnes ces 15 dernières années. Avec les contraintes liées à l’aménagement du territoire, il est un fait acquis que cette tendance ne devrait pas perdurer ces prochaines années.

Vullierens aujourd’hui

D’une superficie de 758 hectares dont 650 de terres cultivables, 17 de vignes et 50 de forêts, notre commune se situe à 520 mètres d’altitude. Le village se trouve sur une éminence permettant une vue à pratiquement 360 degrés sur le plateau vaudois, les Alpes vaudoises, bernoises et savoyardes, les Préalpes fribourgeoises, le Jura et bien évidemment le lac Léman.

Sur le plan touristique, nous pouvons nous targuer de posséder, avec le Château dont les jardins sont ouverts au public de mai à octobre, avec l’ancienne ferme du Château aménagée en salles de réceptions, et avec l’auberge communale réputée pour sa cuisine, de véritables atouts qui nous font connaître loin à la ronde.

Cette renommée vaut bien également pour tous les produits que nos agriculteurs, maraîchers, producteurs de viande et autres produits de boulangerie mettent en valeur et commercialisent tantôt sur leur propre domaine, tantôt en les distribuant aux 4 coins du Canton.

Activités économiques et sociétés locales

Les 23 commerçants et artisans du cru ne sont bien évidemment pas en reste et se doivent d’être mentionnés : brasserie, vente de vin, gîte rural, vente de produits à la ferme (2), magasin du monde, artisanat, atelier créatif, atelier de couture, salon de coiffure, centre de bien-être, espace beauté, atelier de décoration, espace Feldenkrais, éditions musicales, entreprise de maçonnerie, jardinier-paysagiste, menuiseries (3), ferblantier-couvreur, appareils électroménagers et enfin un atelier de réparation de vélomoteurs-scooters. Il fut même un temps où la commune pouvait bénéficier d’un office de poste, d’une banque et d’une épicerie qui ont dû fermer leurs portes pour des raisons diverses et à notre grand regret.

La Municipalité reste bien évidemment attentive à cette dynamique entrepreneuriale et s’efforce, dans la mesure de ses possibilités, de fournir un cadre adéquat pour le développement et la création d’un tissu artisanal, à taille humaine, respectueux de l’environnement et qui cohabite en harmonie avec les exploitations agricoles et viticoles qui demeurent encore bien présentes sur notre territoire communal.

Sur le plan associatif et culturel, diverses activités sont proposées par nos sociétés locales qui se portent aussi bien que possible compte tenu des circonstances pandémiques. Elles proposent des activités diverses et variées dans un climat convivial et de fraternité.

Le Marché de printemps organisé depuis de nombreuses années la veille de la Fête des Mères par nos commerçants locaux a acquis ses lettres de noblesse et jouit d’une flatteuse réputation. Preuves en sont le nombre de participants et l’heure à laquelle les derniers fêtards quittent son enceinte.

Celui de Noël, plus petit mais tout aussi sympathique, donne l’occasion de préparer dans la bonne humeur et la convivialité les festivités de fin d’année.

La vie politique

La rédaction de cette présentation coïncide avec le début d’une nouvelle législature et l’accueil de 3 nouveaux membres fraîchement élu(e)s.

Collégialité, concertation, respect, sérénité, transparence, compréhension et volonté d’aller de l’avant animent le collège exécutif dont les relations avec le Conseil général sont bonnes et constructives.

De gros dossiers continueront à occuper population et édiles avec notamment la conclusion espérée prochaine de notre nouveau PAC et son règlement, et la mutualisation avec une commune tierce de notre système d’approvisionnement en eau potable.

Bon sens et priorisation à l’intérêt général devraient être de mise.

La collaboration avec nos communes voisines ou de proximité, que ce soit par le biais des associations intercommunales ou le recours à d’autres prestations tierces, est excellente et satisfait l’ensemble de nos besoins.

Notre état de santé

A l’instar de nombreuses communes dans le Canton, notre situation financière nous incite à gérer les fonds communaux avec la plus grande prudence. Durant ces dernières décennies des investissements lourds et conséquents, non générateurs de rendement, ont dû être faits et continuent à impacter nos comptes en termes d’amortissements et de remboursement.

Depuis mai 2020, la mise en valeur d’un immeuble communal de 8 appartements apporte une bouffée d’oxygène bienvenue dans notre trésorerie.

En revanche, le volet de la répartition des coûts entre Canton et Communes de la Participation à la Cohésion Sociale, suivie par celle de la péréquation qui font actuellement couler beaucoup d’encre à tous niveaux demeurent un sujet de préoccupation majeur tant par l’ampleur des sommes à restituer au Canton que les incertitudes liées à leurs futurs fondements.

Vullierens demain

Le devenir de notre localité est l’affaire de tous.

Un développement mesuré, pour autant que faire se puisse, une bonne collaboration entre collèges législatif et exécutif, une intégration de nos nouveaux habitants aussi fluide que possible, une vie associative et culturelle florissante, une transition efficiente entre générations dans les prises de responsabilités à tous niveaux, une bonne collaboration au niveau régional, tels sont les vœux de la Municipalité.

Ce sont quelques défis parmi d’autres qui nous attendent. Sachons les exaucer en se donnant les moyens de les concrétiser.

B. Duperrex, syndic

Eglise

L'ESSENTIEL

Municipalité, de gauche à droite: Bertrand Duperrex (Syndic), Séverine Magnollay Koestner, Maurice Demont, Fabienne Perrin, Luc-Francis Martignier. Secrétaire municipale: Christiane Rochat. Boursière: Agnès Harr. Séance de la municipalité: lundi à 18 h 30.

Conseil général: 50 membres.

Adresses utiles: Greffe: rue de l’Église 6. Heures d’ouverture: lundi: 17h30-18h30, mardi et jeudi: 14h-16h, mercredi: 8h-11h.
Tél: général: 021 869 93 21. E-mail: greffe@vullierens.ch.Poste de gendarmerie: Morges – tél. 021 557 90 21.
Service du feu: SIS Morget – tél. 021 801 65 55.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndic: Bertrand Duperrex

Nom commune: Vullierens

Sobriquet des habitants: Les culs demi-brûlés (en patois : Lè Cu-Soupplia)

District: Morges

Surface: 758 ha

Arrondissement électoral: Morges

Nombre d’habitants: 547 (10.05.21)

Nombre de ménages: 254 (12.05.21)

Structure de la population:221 hommes, 229 femmes et 97 enfants

Taux d’imposition: 76

Paroisses: Lonay – Préverenges – Vullierens

Manifestations communales: Abbaye (tous les 3 ans), marché de printemps (en mai) et de Noël, concours de pétanque par le club Les Pieds Tanqués, fenêtres de l’Avent

Sociétés locales: Union des Amis de l'Helvétie, sté d'abbaye, Société de Jeunesse, Club de pétanque Les Pieds Tanqués, Société de gymnastique La Senoge, Tir sportif Sus-Broye, ACL – Activités loisirs, GLAD – Groupe d'animation et de divertissement