Asile

Afflux de réfugiés: abris de la Protection civile en renfort

11.11.2022 / FAO n° 90

Afflux de réfugiés: abris de la Protection civile en renfort
La délégation «Ukraine» du Conseil d’Etat lors d’un point de presse sur cet afflux migratoire et ses conséquences en matière d’hébergement, de santé, de scolarisation ou de sécurité.
Crédit photos: ARC Jean-Bernard Sieber

Les dernières projections sur l’afflux de migrants montrent avec un haut degré de certitude qu’il faut se préparer à des arrivées importantes sur sol vaudois. Il s’agit de réfugiés provenant d’Ukraine, mais aussi d’autres pays. Malgré les efforts déployés notamment par l’EVAM, les places d’hébergement seront, à court terme, insuffisantes. Pour cette raison et face au caractère extraordinaire de la situation, le Conseil d’État a décidé de recourir aux abris de la Protection civile.

La Suisse a enregistré près de 70’000 personnes en provenance d’Ukraine au 1er novembre. Le canton de Vaud a accueilli pour sa part 5370 personnes venant d’Ukraine au 6 novembre. On estime que jusqu’à 600 places d’hébergement manqueront à fin décembre. Les abris de la Protection civile (PCi) seront ouverts au plus tard le 30 novembre et pour un temps limité.

Trente-cinq pourcent des réfugiés ukrainiens sont des mineurs accompagnés. Les réseaux de soins aux migrants, notamment pour la pédiatrie et la santé mentale, sont pleinement mobilisés. Le dispositif d’insertion professionnel existant sera renforcé avec la mise en place d’une prestation spécialement adaptée aux réfugiés les plus éloignés des exigences du marché du travail Objectif: accompagner une centaine de participants vers l’emploi.

Avec 1136 élèves enclassés depuis le début du conflit à l’obligatoire et 255 au postobligatoire, les limites en termes de locaux et d’encadrement sont bientôt atteintes. Les arrivées d’élèves allophones de toutes origines en forte augmentation s’ajoutent aux arrivées des enfants déplacés par le conflit en Ukraine. L’École de l’accueil est déjà saturée alors qu’elle vient de doubler sa capacité à la rentrée 2022-2023. L’accueil des nombreux élèves à besoins particuliers représente aussi un défi majeur pour l’intégration de ces jeunes. Le département travaille sur des solutions.

L’EVAM a mis en place une orientation rapide des réfugiés vers des cours de français, en s’appuyant notamment sur des prestataires externes.

Plus de 250 titulaires de permis S sont en cours de français dans les locaux de l’EVAM, et 520 autres personnes auprès de prestataires externes, au 1er novembre. À la même date, 362 autorisations de travail avaient été délivrées à des titulaires de permis S et 77 personnes sont actuellement suivies par les Offices régionaux de placement (ORP). Au 3 octobre, 299 personnes ont une activité lucrative, ce qui représente 9,61 % des personnes entre 18 et 65 ans. Ces chiffres sont augmentation par rapport aux mois précédents.

Les dernières actualités









Bonne Année 2023 à toutes et à tous!

Bonne Année 2023 à toutes et à tous!

30.12.2022


Joyeux Noël à toutes et à tous !

Joyeux Noël

23.12.2022


Troisième correction du Rhône dans le Chablais

Projet d’envergure prochainement mis à l’enquête publique

20.12.2022