Emil Frey - Leaderboard

Sécurité

Consommation et trafic de drogues: premier bilan du plan d’action cantonal

04.06.2024 / FAO n° 45

Trois ans après le lancement de la stratégie de lutte contre le «deal de rue» et la consommation de drogues, la plupart des mesures du plan d’action ont été introduites. A mi-parcours, le Canton tire un bilan positif et constate que les efforts doivent être poursuivis face à l’évolution rapide de la situation, plus particulièrement l’afflux de cocaïne en Europe et les nouveaux modes de consommation. L’Etat de Vaud adapte ainsi son dispositif et prévoit de nouvelles pistes d’action.

Consommation et trafic de drogues: premier bilan du plan d’action cantonal
Les scènes de consommation dans l’espace public posent de nouveaux défis au Canton.
Crédit photos: lev dolgachov

En septembre 2021, le Conseil d’Etat a présenté sa stratégie globale à 5 ans de lutte contre le trafic et la consommation de drogues. Un plan d’action était adopté à cette occasion, reposant sur la politique des quatre piliers de la Confédération. A mi-parcours, le monitorage régulier du plan d’action indique que la plupart des mesures ont déjà été introduites et que l’évolution de la situation, plus particulièrement du marché et des modes de consommation, impose une adaptation de certaines de ces mesures et le lancement de nouveaux projets.

Harmonisation des pratiques
Parmi les mesures prévues par le plan d’action et mises en œuvre avec succès, on peut citer le Drug checking, initié comme projet pilote dès mai 2022. Pour la plupart des utilisateurs, le Drug checking a permis d’offrir un premier contact avec des professionnels de la prévention. Le projet Monitorstup, dont les résultats sont basés notamment sur le Drug checking, a également permis une vision plus complète de l’ensemble des produits circulant sur le territoire vaudois, notamment la kétamine dont la présence a pu être confirmée par ce biais. Ces deux projets se poursuivent et donnent aux autorités et partenaires des éléments essentiels pour adapter le plan d’action et les messages de prévention.

Le lancement des différentes mesures en 2021 a par ailleurs conduit à une meilleure coordination entre les différents acteurs, un élément essentiel de la stratégie des quatre piliers mis en œuvre dans les grandes villes suisses. La plateforme vaudoise «repérage et intervention précoce» va par exemple permettre d’harmoniser les pratiques des professionnels en lien avec les jeunes en matière de prévention et de prise en charge, avec pour objectif de repérer plus rapidement les situations à risque, de les traiter et de maintenir ainsi ces jeunes dans le système de formation.

Evolution de la situation
En 2023, la situation a fortement évolué dans le canton avec l’arrivée de cocaïne très pure à des prix très bas, une évolution comparable à celle de la plupart des grandes villes suisses et européennes. Les scènes de consommation dans l’espace public posent de nouveaux défis de maintien de l’ordre et de prise en charge sociosanitaire. Le Canton se coordonne ainsi avec les acteurs régionaux et a renforcé son dispositif, notamment à Lausanne.