Identifiant: Mot de passe:
Edition No 86 / Mardi 28 Octobre 2014

FORMATION

Soins infirmiers: un bachelor en cours d’emploi dès la rentrée 2015

Le canton de Vaud ouvre une nouvelle formation Bachelor HES-SO en Soins infirmiers en cours d’emploi à la Haute Ecole de Santé Vaud (HESAV). Les professionnels de la santé au bénéfice d’un CFC se voient ainsi proposer, dès septembre 2015, des perspectives intéressantes de développement. Dans quatre ans, ils pourront compléter les rangs des infirmières et infirmiers diplômés HES. Le Conseil d’Etat a inscrit dans son programme de législature la lutte contre la pénurie en personnel soignant. Le nouveau cursus facilitera l’accès à la filière HES-SO en soins infirmiers. Il est principalement destiné à des personnes au bénéfice d’un premier titre professionnel dans les soins et d’une maturité professionnelle santé-social. Pour les candidates et les candidats sans titre de maturité et ayant au moins 25 ans, un semestre de préparation aux études est proposé. Les employeurs ont mis en évidence leur intérêt à fidéliser leurs collaborateurs et augmenter le nombre de diplômés suisses en soins infirmiers, favorisant ainsi le recours à la main d’œuvre indigène. Les partenariats de HESAV avec les institutions sanitaires vaudoises créent en outre des conditions favorables à cette innovation dans les formations HES de la santé.

 

CONCILIER VIE PRIVEE ET VIE PROFESSIONNELLE


La formation en emploi permet de concilier vie professionnelle et formation. Les étudiantes et étudiants suivront ainsi la formation sur huit semestres (quatre ans), partageant leur temps à 50% entre l’institution qui l’emploie et la Haute école. Ils construisent progressivement leur nouveau rôle d’inifrmière ou infirmier HES et développent leurs compétences professionnelles attendues au terme de la formation Bachelor HES-SO. Le caractère innovant d’un tel programme devrait rapidement faire ses preuves. «Ce projet est très important pour moi car il accroit l’accessibilité aux études et offre des perspectives de développement professionnel, en particulier pour les femmes», souligne la conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon, en charge du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture. Les départements de la formation (DFJC) et de la santé et de l’action sociale (DSAS) soutiennent le projet qui fera l’objet d’une évaluation après une première phase pilote prévue sur 5 ans. Une première séance d’information est prévue le jeudi 30 octobre 2014 à 16h30 à HESAV.

Avec cette nouvelle formation, le Conseil d’Etat entend faciliter l’accès à la filière HES-SO en soins infirmiers.
Tyler Olson