Identifiant: Mot de passe:
Edition No 35 / Vendredi 1 Mai 2015

Promotion économique vaudoise

Des résultats positifs

L’économie vaudoise a maintenu un taux de croissance stable de son PIB à 2% en 2014 (2,1% en 2013), ceci malgré la modification de plusieurs conditions-cadres déterminantes au niveau helvétique et un contexte économique international difficile. La politique du gouvernement vaudois, visant le maintien d’un tissu économique diversifié dans sa structure et tourné vers les marchés internationaux, a permis de maintenir le cap en 2014. Dans cette ligne, le Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) a renforcé son soutien financier aux PME et start-up vaudoises actives dans les industries et les technologies de pointe. Les aides directes du SPECo leur permettent notamment d’accélérer le processus d’innovation de leurs produits (77% des aides octroyées) et d’accéder à de nouveaux marchés internationaux (23%). En 2014, le SPECo a octroyé 4,124 millions de francs d’aides à fonds perdus et accordé 4,9 millions de cautions. Au total, 221 entreprises vaudoises comptant 3867 employés ont bénéficié de ces soutiens. Les organismes d’aide cantonaux ont pour leur part soutenu 1045 entreprises vaudoises (11 900 emplois concernés), en leur facilitant l’accès à des financements (par le biais de la Fondation pour l’innovation technologique et de l’antenne vaudoise de Cautionnement romand), à des infrastructures et des locaux (parcs technologiques et incubateurs) et à des conseils en innovation et entrepreneuriat (Innovaud et Genilem). Ces organismes d’aide ont été financés à hauteur de 4,261 millions par le SPECo en 2014.

 

L’innovation, un moteur


Le nombre de nouvelles entreprises accompagnées par le DEV (Développement économique du canton de Vaud) dans le cadre de leur implantation est resté identique par rapport à 2013, à savoir 36 nouvelles implantations, avec une perspective de 330 nouveaux emplois à cinq ans. Cette stabilité confirme l’attractivité du sol vaudois, principalement pour des PME actives dans l’innovation et la R&D, qui représentent plus du tiers des nouvelles implantations en 2014.
L’innovation confirme ainsi son rôle de moteur pour le développement économique vaudois. L’écosystème des start-up arrive à maturité, comme le montre le record de levées de fonds établi par les start-up vaudoises en 2014 (200,8 millions) et le fait que 30% d’entre elles se hissent au palmarès des cent meilleures du pays.

 

Lire également en page 3

L’écosystème des start-up arrive à maturité, comme le montre le record de levées de fonds établi par les start-up vaudoises en 2014.
pressmaster – Fotolia