Identifiant: Mot de passe:
Edition No 53 / Vendredi 3 Juillet 2015

Lavaux

Plan d’affectation cantonal: une phase concrète

L’acceptation par le souverain en mai 2014 du contre-projet à l’initiative « Sauver Lavaux » entre dans une phase concrète. Cheffe du Département du territoire et de l’environnement, Jacqueline de Quattro a présenté la feuille de route du projet devant conduire à la création du Plan d’affectation cantonal (PAC) Lavaux.
Dans le cadre d’une séance réunissant les communes de Lavaux, la conseillère d’Etat a ouvert officiellement les travaux du PAC Lavaux en présentant l’organisation et le calendrier du projet. L’objectif du PAC Lavaux est de concrétiser la gestion du territoire de l’espace compris dans le périmètre de protection défini par la loi sur le plan de protection de Lavaux, entrée en vigueur le 1er septembre 2014. Ce périmètre concerne les territoires viticoles et agricoles.
L’élaboration de ce PAC devra tenir compte de très nombreuses législations fédérales ou cantonales, notamment dans les domaines de l’aménagement du territoire, de la nature, des monuments et sites, des eaux et des forêts ou encore des routes. Sa création induira par ailleurs certaines modifications de plans généraux d’affectation communaux, cela en résonance également avec le redimensionnement des zones à bâtir imposé par la LAT. Les communes de Lutry, Bourg-en-Lavaux, Puidoux, Chexbres, Rivaz, Saint-Saphorin, Chardonne, Corseaux, Jongny et Corsier sont concernées.
Mme de Quattro a relevé que, compte tenu des contraintes légales, la tâche qui attend le SDT et les communes représente un vrai défi. Les porteurs du projet œuvreront en lien avec les milieux viticoles et économiques, ainsi qu’avec les instances régionales et les associations environnementales. Le PAC Lavaux devrait être mis à l’enquête publique en 2019 et entrer en vigueur au plus tard en 2021.

Le PAC Lavaux devrait être mis à l’enquête publique en 2019 et entrer en vigueur au plus tard en 2021.
DR