Edition No 85
Mardi 22 Octobre 2019

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 85
Mardi 22 Octobre 2019

Abonnement
Energie
Géothermie: utiliser l’important potentiel du sous-sol vaudois

Plus de 40 territoires communaux seraient propices à la production de cette énergie. L’état mise sur la création de 20 centrales géothermiques d’ici 2050.

Schéma d’une centrale utilisant la géothermie profonde.
Crédit photos: Suisse énergie

La publication du cadastre de géothermie profonde constitue une étape importante en vue de l’exploitation de cette ressource énergétique locale et renouvelable dans le canton de Vaud. Ce nouvel outil, développé par le Département du territoire et de l’environnement (DTE), identifie les différentes ressources potentielles, principalement leur profondeur ainsi que leur température, et vérifie leur ompatibilité avec les besoins de chaleur en surface. Ce cadastre met en évidence le fort potentiel que recèle le sous-sol vaudois. En effet, 43 communes disposeraient d’un potentiel géothermique. Le périmètre de l’étude se limite pour l’instant au plateau vaudois pour lequel les données géologiques disponibles sont suffisantes.

Dans son programme de législature, le Conseil d’État fixe comme objectif de couvrir 35% des besoins énergétiques du canton par des sources renouvelables d’ici 2035, et 50% d’ici 2050. L’exploitation des eaux souterraines profondes pourrait devenir l’un des piliers de l’approvisionnement énergétique du canton. Son potentiel est estimé à 350 GWh/an – soit l’équivalent de l’alimentation en chaleur de 20’000 ménages vaudois – et elle présente l’avantage d’une production en continu, n’émettant pas de CO2.

 

Vingt centrales vers 2050

Le Canton de Vaud table sur la réalisation d’une vingtaine de centrales géothermiques d’ici 2050. Ce développement est rendu possible par la loi sur les ressources naturelles du sous-sol, entrée en vigueur en avril. Le texte comporte plusieurs mesures favorisant la géothermie profonde. Il prévoit notamment que l’exploitation de la ressource est libre de redevance afin de favoriser le lancement de projets. Afin d’encadrer le développement de cette ressource sur le territoire vaudois et de se prémunir contre d’éventuels risques, le DTE a ratifié une convention de collaboration avec le Service sismologique suisse, qui apportera son expertise dans le cadre de l’évaluation des projets et de la surveillance des réalisations. La Stratégie énergétique 2050 de la Confédération repose sur le développement des énergies renouvelables. L’Office fédéral de l’énergie a donc mis en œuvre d’importantes mesures de soutien pour aider les projets de géothermie de moyenne et grande profondeur, en particulier lors des phases initiales de prospection géologique. L’ensemble des aides représente une enveloppe totale pouvant atteindre 730 millions de francs.

Projets en cours dans le canton
Une centrale géothermique doit assurer une production électrique et thermique destinée aux Bains de Lavey.
Crédit photos: DR

Deux projets géothermiques sont en cours de développement avancés dans le canton de Vaud. Les partenaires réunis autour d’EnergeÔ SA, à Vinzel, entendent réaliser un forage à 2200 mètres de profondeur afin d’alimenter un projet de chauffage à distance. A Lavey-les-Bains, dans le cadre du projet AGEPP, une centrale géothermique associée à un forage de 2300 à 3000 mètres de profondeur assurerait une production électrique de plus de 4 GWh/an et une production thermique destinée aux Bains de Lavey de plus de 15 GWh/an. Lors de leur mise à l’enquête en début d’année, les deux projets n’ont suscité qu’une seule opposition, laquelle a été retirée. Ces projets sont les premiers en Suisse à avoir obtenu une contribution de la Confédération.