Edition No 78
Mardi 29 Septembre 2020

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 78
Mardi 29 Septembre 2020

Abonnement

Rossenges

Coupé de gueules et de sinople, chaque partition chargée d’un groupe de trois maisons d’argent.

Si Rossenges dépendit dès le début du XVIe siècle des seigneurs de Syens pour certaines droitures, il n’en demeura pas moins étroitement lié à la ville de Moudon, qui lui accorda en 1749 une administration autonome. En souvenir de ces anciens liens, la commune reprit en 1919 les émaux de Moudon pour le champ de ses nouvelles armoiries, avec deux groupes de maisons évoquant les deux endroits de la commune: Rossenges et L’Abbaye.

Histoire

Le nom de Rossenges apparaît pour la première fois en 1309 sous le nom de Rossenge.

L’orthographe changera au fil du temps passant de Rossenge, Rossinge, Rosange, Rossanges puis finalement en 1541 devint officiellement Rossenges. On retrouvera cependant et régulièrement jusque vers 1860 l’orthographe du village noté Rossanges voire Rossange, comme par exemple dans l’ouvrage «Dictionnaire géographique du Canton de Vaud» de 1808 décrivant son emplacement par l’extrait suivant.

« Rossanges, petit village des district et cercle de Moudon; à quatre lieues et demi Nord-Est de Lausanne, et à demi-lieue Sud de Moudon.

Ce nom serait d’origine germanique et tiré d’un nom de personne, Rozzo et du suffixe ing, ce qui signifie «chez Rozzo».

Une nécropole du haut Moyen Âge se trouve au lieu-dit Biregard, plusieurs tombeaux recouverts de dalles brutes et des ossements aurait été découverts déjà vers 1850.

La commune est composée de deux hameaux. Le village, puis situé dans la partie haute de celle-ci

«L’Abbaye».

Les armoiries sont d’ailleures représentatives de cette particularité et se décrivant ainsi, «Coupé de gueules et de sinople chaque partition chargée d’un groupe de trois maisons d’argent», elles reprennent aussi les couleurs des armes de la commune de Moudon, dont Rossenges faisait partie autrefois.

En effet, c’est le 8 février 1749 que les autorités de Moudon autorisèrent les habitants de Rossenges à former une communauté indépendante. Les statuts furent approuvés par Sigmond de Cerjat, seigneur de Syens. La société d’Abbaye fondée en 1765 réunis du reste le village de Syens et celui de

Rossenges. Tous les chefs de famille pouvaient devenir communiers moyennant versement d’une somme de deux florins six sols. Rossenges fit partie du bailliage de Moudon jusqu’en 1798, puis du district de Moudon de 1798 à 2007 et du district de la Broye-Vully depuis 2008.

Territoire

Le territoire communal, d’une taille à peine supérieure à 1 km², se trouve sur un plateau entre trois rivières, il est au sud-est de la Mérine, à l’ouest de la Broye et au nord de la Bressonne.

À l’ouest de la commune se dresse le plateau de Rossenges, près de la forêt du bois Bataillard qui, avec 744 mètres d’altitude, en est le point culminant.

Le village de par sa situation géographique surplombe le village de Syens et la place d’armes de Valacrêt tout en offrant à ses habitants une magnifique vue sur le Moléson.

Population

La population maximale est atteinte en 1850 avec 146 habitants puis elle baisse à 46 habitants en 1980 pour remonter pendant les années 2000 à environ 60 habitants, aujourd’hui elle en compte environ 85, Plus d’une vingtaine sont arrivés dans les 2 dernières années, la LAT n’étant pas complétement étrangère à cette récente augmentation...

Activités

Étant un très petit village en périphérie des axes principaux, la commune ne ressemble donc pas à la zone industrielle d’une métropole actuelle et heureusement !

La majorité de l’activité du village est essentiellement agricole et nous permet de profiter des merveilleuses couleurs et senteurs tout au long des périodes de cultures et au fil des saisons.

Au centre on retrouve une entreprise de transport de bois qui exerce depuis plusieurs générations et bien quelques dizaines d’années et comme pour beaucoup de villages aujourd’hui, les autres habitants se déplacent dans de plus grandes localités alentours, à travers le canton et même plus loin pour exercer leurs activités professionnelles.

Particularité, travaux majeurs

La commune ne possédait pas de réseau d’eau communal jusqu’à la fin 2019, quelques sources privées alimentaient donc les différents foyers privés de la commune et elles suffisaient pour ce qu’il y avait, ne permettant néanmoins pas une expansion immobilière et démographique.

Cette situation choisie par les générations précédentes avait donc un peu « figé » le village quant à ces accroissements cités, préservant ainsi volontairement et avec chance ce charme de petit village.

Malheureusement la quantité d’eau à commencer à manquer dans certains ménages ces dernières années, la question de la défense incendie s’est également fait plus présente et les nouveaux développements prévus motivaient la reprise des réflexions quant à la construction d’un réseau avec raccordement intercommunal.

Il a fallu se reposer les questions techniques et politiques, prendre en compte les nouveaux besoins des générations plus récentes et définir les grandes lignes avec les différents acteurs voisins pour avancer dans un projet techniquement et financièrement colossal pour notre petite commune.

Grâce à un excellent entourage technique et politique ainsi qu’une excellente collaboration avec notre Préfecture et les services du Canton (OFCO et le SCL) en quelques années, il a pu être possible de dessiner, créer, financer et réaliser ces travaux communaux et intercommunaux en nous raccordant au réseau de l’AIEHJ (Association des Eaux du Haut Jorat).

Aujourd’hui le réseau est techniquement fini et massivement raccordé aux habitations, nous avons profité des fouilles réalisées pour inviter d’autres acteurs régionaux pour venir installer le gaz naturel, le haut-débit et la mise en souterrain des installation électriques. Ces derniers ont tous répondus présents, la collaboration a été de qualité et tout cela nous permet aujourd’hui d’avoir un village techniquement mis à jour.

Synthèse

Malgré sa petite taille Rossenges est comme beaucoup d’autres localités, le village et les autorités doivent se mettre à jour en continu pour suivre l’évolution actuelle au niveau des demandes fédérales et cantonales toujours plus caractéristiques et aussi celles des habitants de plus en plus exigeantes et unilatérales.

Tout ceci, laissant de moins en moins de place à la gestion de milice qui caractérisait hier le fonctionnement des petites communes mais qui oblige aujourd’hui à travailler plus souvent avec des prestataires professionnels, des protections juridiques ou des avocats augmentant de facto les coûts de l’administration et décourageant malheureusement certains membres des autorités ou certains prétendants lors du renouvellement de celles-ci. Par chance, le climat général de Rossenges est bon et nous avons pu compter sur de nouveaux habitants pour prendre des rôles politiques au sein des autorités lors des récents renouvellement, les perspectives futures sont également bonnes. Les gros investissements et les mises à jour conséquentes étant réalisés, il nous reste encore sur les rails le PGA selon la LAT, mais ça ce sera dans le prochain épisode…

Au final, perché sur son plateau, Rossenges est un petit village qui se porte bien et nous plaît bien. Encore autonome et tranquille, il fait bon y vivre, les oiseaux chantent, les tracteurs s’activent dans nos champs et nos prairies et la vue est magnifique ! Dans l’ensemble, mais surtout avec ce dernier point et selon ce que l’on peut entendre, les habitants et les visiteurs en sont comblés.

Le syndic Yannick Gauthey

L'ESSENTIEL

Municipalité : Yannick Gauthey (syndic), Raphaël Baudrocco, Kim Gigon.
Secrétaire municipale:Marlène Muriset.
Boursière: Valérie Bavaud.
Séance de la municipalité:lundi, 1x par mois. Conseil général : 2x par année (vingtaine de conseillers).

Adresses utiles : Greffe: Route du Bas du Village 3, 1513 Rossenges.
Heures d’ouverture: sur rendez-vous.
Tél: 078 880 57 00 (syndic). E-mail général : commune.rossenges@rossenges.ch.Poste de gendarmerie: Moudon, tél. 021 557 97 21 et le 117.
Service du feu: Moudon, tél. 021 905 72 68 et 118.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndic: Yannick

Gauthey

Nom commune: Rossenges

Sobriquet des habitants : Lè Medze-gremô (les mange-cerneaux)

District: Broye-Vully

Surface: 108 ha

Arrondissement électoral:Broye-Vully

Nombre d’habitants:

86 habitants au 31.03.2020

Nombre de ménages: 40

Structure de la population :14 enfants, 49 femmes, 37 hommes

Taux d’imposition: 75

Paroisses:

Protestante : Moudon-Syens

Catholique : Moudon

Sociétés locales: www.rossenges.ch