Edition No 67
Mardi 20 Aout 2019

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 67
Mardi 20 Aout 2019

Abonnement

Pailly, une âme villageoise avec une identité forte

Palé d’argent et d’azur, à la bande de gueules brochante et chargée de trois croisettes d’or.

En 1919, la Commune de Pailly a adopté les armes de l’ancienne famille de Grandson, avec une brisure; toutefois les coquilles ont été remplacées par des croisettes. En effet, au Moyen-Age, le territoire de Pailly fit partie de la grande baronnie de Grandson, puis en fut détaché au profit d’une branche cadette. L’église de Pailly en revanche, appartint au couvent de Montheron dès 1159, ce qui est rappelé par les croisettes.

Historique

L’Histoire du village fut liée en grande partie aux alliances de la seigneurie de Bourjod dont les maîtres résidaient dans le château se trouvant sur un monticule boisé séparant le Sauteruz et le ruisseau du château, son confluent au sud du village. La construction du château dont l’histoire est assez muette, pourrait remonter au XIIe siècle, époque des seigneurs de Grandson, Belmont, Saint-Martin-du-Chêne, etc. Par le jeu des alliances et des échanges, la seigneurie passa à la famille de Palézieux, puis de Blonay et en 1524 aux comtes de Gruyère jusqu’à la faillite du dernier comte Michel. Puis de 1567 à 1796 aux De Martines de Perroy, date à laquelle les ressortissants de la terre de Pailly obtiennent leur affranchissement. Le château, inhabité depuis un certain temps, alimenta dès cette époque plusieurs chantiers friands de matériaux de construction, notamment l’église villageoise, la maison de commune, la laiterie et certainement bien quelques anciennes fermes.

Situation géographique

Situé au nord du district du Gros-de-Vaud, à une altitude moyenne de 640 mètres, ce village au caractère campagnard a son territoire exposé au sud-est en pente douce le long du vallon du Sauteruz avec une magnifique vue sur les Alpes. Il est aussi possible d’admirer le Jura depuis le haut de la commune, en limite d’Essertines-sur-Yverdon et de Vuarrens.

Pailly compte une superficie de 576 hectares, dont 441 ha de surface agricole, 102 ha de forêt et 13 ha consacré à l’habitat et aux infrastructures.

Population

Pailly, comme bon nombre des communes de notre canton, a connu une importante évolution démographique ces dernières années. Si à la fin du 19e siècle la population dépassait les 400 âmes, en 1960, époque de l’exode rural, la population était descendue à son pic le plus bas avec 245 habitants. Aujourd’hui, notre village compte 557 habitants. Bon nombre de nouvelles villas ont vu le jour ainsi que quelques anciennes fermes qui ont été judicieusement et harmonieusement transformées afin de créer de nouveaux appartements pour occuper au mieux ces volumes importants.

Parmi les noms de famille originaires de notre village, nous pouvons compter certaines branches des Cruchet, Deville, Guichard, Métraux, Péclard, Perrin, Piot, Roulin, Tschantz et Marion.

Le sobriquet donné aux habitants de Pailly est les « Mulets ». Les origines du sobriquet pourraient dater de l’époque lointaine où notre village était une halte appréciée sur le Grand chemin des Mulets de Morges à Payerne pour les gens qui transitaient avec des marchandises. Génération après génération, les gens d’ici sont fiers de leurs racines ainsi que du sobriquet, notamment très bien représenté sur un dessin dont ledit Mulet tient fièrement l’armoirie de Pailly, emblème de nos sociétés lors des manifestations.

la vie locale

Quatre sociétés locales animent la vie sociale et sportive de notre village. Chaque printemps, le chœur d’hommes l’Harmonie des Champs, fondé en 1879, s’associe à une équipe théâtrale et organise deux magnifiques soirées comportant une partie de chants suivie d’une pièce de théâtre.

La société de jeunesse a été créée en 1823 et elle est très active. A Pâques, elle organise la fameuse course aux œufs durant l’après-midi. Le soir, la population est conviée à manger les œufs qui ont survécus à la course et préparé par la jeunesse à l’auberge communale, dans une ambiance des plus chaleureuse ! En 2018, la jeunesse a également organisé une manifestation majeure avec le Challenge de l’Union des Jeunesses du Gros-de-Vaud. Cinq jours de manifestations dans un cadre idyllique où jeunes et moins jeunes se sont côtoyés dans un esprit rassembleur, sportif et festif.

Au niveau du sport, nous avons dans notre village, un club de volley-ball avec une équipe dames et une équipe messieurs, s’entrainant et jouant leurs matchs dans notre salle polyvalente. Le club de football s’appelle le FC Nord Gros-de-Vaud regroupant Pailly et Vuarrens avec deux équipes d’actifs et une équipe de seniors. Selon le calendrier, une à deux équipes joue sur notre bucolique terrain dans la zone d’aménagement située au milieu de la forêt des Sapelles.

Ces quatre sociétés forment l’union des sociétés locales, qui organisent chaque année, sur trois jours durant le mois d’août, la fameuse braderie de Pailly (du 23 au 25 août 2019), avec de très nombreuses activités et notamment depuis trois ans, une manche du championnat suisse de caisse à savon.

Activités

Village à vocation agricole, notre commune compte une dizaine d’exploitations dont quatre producteurs de lait qui livrent, en grande partie, à la fromagerie du Gros-de-Vaud à Vuarrens.

S’ajoute à cela quelques indépendants et entreprises dont l’entreprise maraichère Gruber, qui emploie près d’une centaine de collaborateurs.

Comme beaucoup de petits villages en Suisse, il n’y a plus de banque ou de poste à Pailly et ce, depuis une vingtaine d’année. Notre dernière épicerie villageoise a fermé ses portes fin 2013. Toutefois, nous avons encore la chance d’avoir une auberge communale. Véritable âme de notre village, l’établissement a su conserver son côté convivial. Villageois et habitants des environs aiment s’y retrouver à l’heure du café, de l’apéro ou pour d’autres moments amicaux. On y vient également de loin pour se régaler de sa cuisine du terroir, fine et savoureuse. Restaurant qui de plus est labellisé « Fait Maison ».

Notre complexe scolaire compte huit classes de la 1P à la 6P ce qui est appréciable pour les jeunes parents du lieu ainsi que pour l’animation qu’elle amène dans notre village. Profitant d’un local qui n’était plus utilisé dans ce bâtiment et afin de se conformer à la mise en application de la LEO, une UAPE de 36 places a été créée pour l’accompagnement des enfants en âge de scolarité ainsi que pour les repas de midi.

Pailly se situe à 15 minutes d’Yverdon et 30 minutes de Lausanne. Une majorité de nos habitants relie les deux plus grandes villes du canton et leurs environs pour y travailler, soit en voiture, soit avec le car postal pour Yverdon ou avec le LEB pour Lausanne via Bercher.

Réalisations

Depuis 2005, dernier passage de Pailly dans l’Alphabète des communes de ce journal, bon nombre de réalisations ont vu le jour. En 2007, la rénovation complète intérieure et extérieure de notre église a été réalisée. Tous ces travaux ainsi le dégagement donné dans les alentours ont permis une belle mise en valeur de cet édifice. Des travaux conséquents ont été entrepris pour la mise en séparatif complète de nos canalisations sur l’ensemble du territoire. De plus, notre ancienne STEP qui n’était plus aux normes, a été désafectée et depuis 2010, nos eaux usées sont dirigées à la STEP intercommunale Foyrausaz à Bercher.

Dans les autres travaux importants, nous pouvons aussi citer la réfection et l’aménagement de notre Grand-Rue ainsi que de la route de Vuarrens. En 2017, notre déchetterie de Roseire a été transformée et agrandie, la rendant pratique et très fonctionnelle.

Collaboration intercommunale

Comme bien des communes, les associations intercommunales nous permettent d’entreprendre la gestion et la réalisation de projets d’envergures en ayant une vision à long terme et tout en respectant les nouvelles normes et exigences cantonales. Pour en citer quelques unes : l’ASIRE pour le scolaire, l’AIAE pour l’eau, le SDIS pour la défense incendie, le Triage forestier du Sauteruz pour nos forêts, etc. Sans cette fructueuse collaboration, il serait difficile de rendre possible bon nombre de devoirs et projets que nous, petites communes, devons assumer. En 2014, un projet de fusion avec sept autres communes a été refusé par votation populaire. Selon mon analyse, notre population n’est pas prête à ce changement. Si à moyen ou long terme, un rapprochement devait se réaliser, il arriverait tout naturellement, à l’image de certaines sociétés ou autres clubs sportifs.

Projets communaux et conclusion

Notre village, comme la majorité des communes vaudoises, est surdmentionné selon les critères cantonaux. Depuis janvier de cette année Pailly est en zone réservée. Dès lors, il incombera à la Municipalité de procéder à la révision du Plan Général d’Affectation (PGA). Tâche ardue, le PGA devra être mis en conformité selon la Loi sur l’Aménagement du Territoire (LAT) votée par le peuple en 2014. Toutefois, de mon point de vue qui est certainement partagé par beaucoup, une bonne partie des personnes qui ont plébiscité la LAT ne se sont pas rendu compte de la complexité et du manque de bon sens que demande la mise application de cette loi ! Une fois de plus, les Municipalités se retrouvent entre le marteau et l’enclume.

Dans les autres projets, plus raisonnés et concrets que nous envisageons d’ici la fin de la législature, la Municipalité aspire à terminer les réfections des traversées du village qui sont nécessaires au vu de l’état précaire de certaines chaussées, dues en partie à un transit très important de camions dansnotre village.

Et pour conclure, en tant qu’élu, je ne peux qu’être reconnaissant d’avoir hérité d’une ambiance villageoise harmonieuse et ferai de mon mieux pour entretenir cette qualité de vie. Pailly est un village qui a su garder son âme et ses valeurs. Les moments de partage, de rencontre et d’échange entre anciens et nouveaux habitants, permettent cette bonne cohésion qui doit être le ciment qui lie notre société. n

Le Syndic, Nicolas Brandt

L'ESSENTIEL

Municipalité, de gauche à droite : Brandt Nicolas (syndic), Richardet Maryline, Bovet Alexandre, Saugy Reynald, Gerber Frédéric. Secrétaire communale : Boucard Natalie.
Boursière: Basset Claire-Lise.
Séance de la municipalité:lundi à 20h. Conseil général : 49 membres.

Adresses utiles : Greffe: Grand-Rue 8, 1416 Pailly.
Heures d’ouverture: lu : 18h30-19h30 / ma : 9h30-11h30.
Tél: 021 887 77 15. E-mail général : administration@pailly.ch.Poste de gendarmerie: Echallens, tél. 021 557 98 21.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndic: Nicolas Brandt

Nom de la commune:Pailly

Sobriquet des habitants : Les Mulets

District: Gros-de-Vaud

Surface: 576 ha

Arrondissement électoral: Echallens

Nombre d’habitants: 557

Nombre de ménages: 225

Structure de la population :

489 suisses et 68 étrangers

Taux d’imposition: 77,5

Paroisse: Paroisse protestante du Sauteruz

Manifestations communales:

Course aux œufs à Pâques

Soirées du chœur d’hommes Harmonie

des Champs avec chants et théâtre

Fête du 1er août

Braderie et course de caisse à savon

Sortie des ainés

Sociétés locales:

Chœur d’hommes Harmonie des Champs

Football-Club Nord Gros-de-Vaud

Société de Jeunesse

Volley-Ball Club