Edition No 6
Mardi 21 Janvier 2020

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 6
Mardi 21 Janvier 2020

Abonnement
Rossenges / District de Broye – Vully / Alphabet des communes
Coupé de gueules et de sinople, chaque partition chargée d’un groupe de trois maisons d’argent.
Si Rossenges dépendit dès le début du XVI e siècle des seigneurs de Syens pour certaines droitures, il n’en demeura pas moins étroitement lié à la ville de Moudon, qui lui accorda en 1749 une administration autonome. En souvenir de ces anciens liens, la commune reprit en 1919 les émaux de Moudon pour le champ de ses nouvelles armoiries, avec deux groupes de maisons évoquant les deux endroits de la commune: Rossenges et L’Abbaye.
Syndic
Yannick Gauthey
Municipaux Jean-Luc Blaser
Philippe Débaz
Secrétaire Marlène Muriset
Boursier Nicolas Rapin
Nom de la commune Rossenges
Sobriquet des habitants Lè Medze-gremô (les mange-cerneaux)
Adresse + tél. Route du Bas-du-Village 3
Tél. 021 905 36 84
Adresse e-mail commune.rossenges@bluewin.ch
Coordonnées géographiques 549.100 / 167.100
District Broye-Vully
Arrondissement électoral Broye-Vully
Superficie + altitude 107 ha – 655 m
Communications, voies et moyens d’accès CarPostal ligne Moudon à Echallens + Publicar
Nombre d’habitants 58
Nombre de ménages 26
Structure de la population 22 hommes – 21 femmes
15 enfants (10 filles et 5 garçons)
Taux d’imposition 68
Syndic Gauthey Yannick (depuis le 30 décembre 1982)
Affaires sociales – Cultes – Ecoles – Forêts – Police des constructions – Police – Transports
Municipaux Blaser Jean-Luc (depuis 1968)
Travaux publics – Bâtiments – Domaine – Routes – Chemins – Eaux – Déchets – Voirie – Epuration – Egouts
Débaz Philippe (depuis 1978)
Administration générale – Culture – Défense incendie – Finances – PCi – Sports
Secrétaire municipale Muriset Marlène
Boursier Rapin Nicolas (à la bourse)
Séance de la municipalité Lundi 1 fois par mois
Conseil général 2 fois par année
Adresses utiles
Greffe, heures d’ouverture Sur demande, 079 416 77 48
Registre foncier Office de la Broye - Vully
Etat civil Nord vaudois – Yverdon-les-Bains
Office du tourisme Office de Moudon
Poste de gendarmerie + tél. Moudon – Tél. 021 557 97 21
Service du feu Corps des sapeurs-pompiers de Moudon
Major Grandjean Luc
Paroisse Protestante: Moudon-Syens
Catholique: Moudon
De gauche à droite: Philippe Débaz, Yannick Gauthey et Jean-Luc Blaser

Le nom de Rossenges apparaît pour la première fois en 1309 sous le nom de Rossenge. L’orthographe changea au fil du temps passant de Rossenge, Rossinge, Rosange puis finalement en 1541 devint Rossenges. Ce nom serait d’origine germanique et tiré d’un nom de personne, Rozzo et du suffixe ing, ce qui signifie «chez Rozzo».

Une nécropole du haut Moyen Age se trouve au lieu dit «Biregard».

La commune est composée de deux hameaux, le village proprement dit et «L’Abbaye» situé dans la partie haute de celle-ci.

Ses armoiries sont représentatives de cette particularité et se décrivent ainsi, «coupé de gueules et de sinople à deux groupes de maisons d’argent», elles reprennent aussi les couleurs des armes de la Commune de Moudon, dont Rossenges faisait partie autrefois.

En effet, c’est le 8 février 1749 que les autorités de Moudon autorisèrent les habitants de Rossenges à former une communauté indépendante. Les statuts furent approuvés par Sigmond de Cerjat, seigneur de Syens. La société d’Abbaye fondée en 1765 réunie du reste le village de Syens et celui de Rossenges.

Tous les chefs de famille pouvaient devenir communiers moyennant versement d’une somme de deux florins six sols. Le premier gouverneur de la commune fut Pierre Débaz.

Rossenges fit partie du bailliage de Moudon jusqu’en 1798, puis du district de Moudon de 1798 à 2007 et du district de la Broye-Vully depuis 2008.

Le territoire communal, d’une taille à peine supérieur à 1 km2 , se trouve sur un plateau entre trois rivières, il est au sud-est de la Mérine, à l’ouest de la Broye et au nord de la Bressonne.

A l’ouest de la commune se dresse le plateau de Rossenges, qu’elle rejoint près de la forêt du bois Bataillard qui, avec 744 mètres d’altitude, en est le point culminant.

Le village de par sa situation géographique domine le village de Syens et la place d’armes de Valacrêt tout en offrant à ses habitants une magnifique vue sur le Moléson.

La population maximale est atteinte en 1850 avec 146 habitants puis elle baisse à 46 habitants en 1980 pour remonter aujourd’hui à 58 habitants.

Mise à part une entreprise de transport de bois au centre du village, l’activité du village est essentiellement agricole. Aujourd’hui beaucoup d’habitants du village exercent leur profession à l’exté­rieur de la commune.

La commune ne possède pas de réseau d’eau, quelques sources alimentent donc les différents foyers de la commune, pour l’instant la quantité d’eau suffit pour ces ménages existants mais ne permet néanmoins pas une expansion immobilière et démographique, de ce fait le village n’a que très peu changé depuis des décennies.

Côté travaux communaux, récemment, seuls l’abri de bus au centre du village s’est vu changé et sécurisé pour nos enfants et tous les anciens luminaires de la commune ont été remplacés par des lampadaires LED de dernière génération afin d’améliorer la sécurité et ceci aussi dans un esprit d’économie d’énergie.

La bonne entente entre nos deux communes ne date pas de hier, ces dernières années la collaboration avec Moudon s’est encore un peu étendue.

En effet, afin d’améliorer la praticité et la qualité des prestations à fournir pour nos habitants des accords et des contrats entre nos deux communes ont été adoptés pour le service du feu et la déchetterie par exemple, nous avons également sous-traité à Moudon la gestion de notre bourse et celle du contrôle des habitants et du bureau des étrangers.

Perché sur son plateau, Rossenges est un petit village encore autonome et tranquille où il fait bon y vivre, de plus la vue y est magnifique et les habitants en sont comblés.

Le peu d’habitants et le fait que ceux-ci soient attachés aux valeurs familiales et villageoises rend les choses plus simple pour les autorités et fait que le village se porte bien et nous plaît bien.

Le syndic