Edition No 92
Vendredi 16 Novembre 2018

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 92
Vendredi 16 Novembre 2018

Abonnement


La Rippe / District de Nyon / Alphabet des communes
De gueules à deux clefs d’argent en sautoir, accompagnées en chef d’une mitre d’abbé d’or et en pointe d’un mont à trois coupeaux du même.
Le territoire de La Rippe était une possession de l’antique Abbaye de Saint-Claude, qui céda ses droits à l’Abbaye de Bonmont en 1307. En 1930, la commune a adopté des armoiries qui sont l’une des variantes attribuées au bailliage de Bonmont, créé en 1711 par LL.EE. de Berne, et qui comprit les terres de l’ancien couvent.
Syndic
Jacques Moccand
Municipaux Dominique Bory
Serge Guebey
Olivier Tappy
Jean-Pierre Widmer
Secrétaire Nathalie Jenni Kohler
Boursier Antonio Sisto
Nom de la commune La Rippe
Site internet www.larippe.ch
Adresse + tél. + fax Rue des 4-Fontaines 2 – 1278 La Rippe
Tél. 022 367 15 00 – Fax 022 367 24 17
Adresse e-mail la_rippe@bluewin.ch
Coordonnées géographiques 201.020 / 137.480
District Nyon
Arrondissement électoral Nyon
Superficie + altitude 1661 ha – 530 m
Communications, voies et moyens d’accès TPN, ligne 810 – Nyon–Crassier–La Rippe
Nombre d’habitants 1070
Nombre de ménages 412
Taux d’imposition 65%
Syndic Moccand Jacques (élu le 26 février 2013) Administration générale – RH – Finances–
Police– Bâtiments communaux –
Aménagement du territoire
Municipaux Guebey Serge (vice-syndic)
Eaux – Egouts – STEP – Routes– Eclairage public – Armée – Protection civile – Sports –
Aménagement du territoire
Bory Dominique
Ecoles – Accueil petite enfance – Eglises – Clinique dentaire – ARAS – Aménagement du territoire
Tappy Olivier
Caravaning – Citernes – Police des constructions –
Aménagement du territoire
Widmer Jean-Pierre
Forêts – Domaines – Voirie – Cimetière –
Préposé aux inhumations – Chalet d’alpages – Routes de montagnes – Aménagement du territoire
Secrétaire municipale Jenni Kohler Nathalie
Boursier Sisto Antonio
Séance de la municipalité Lundi à 18h00
Conseil communal Oui
Adresses utiles
Greffe
Heures d’ouverture
Lundi : 9 h à 11 h
Mercredi : 8 h30 à 10 h 30
Jeudi : 16 h 30 à 19 h
Autres services communaux Contrôle des habitants
Bureau des étrangers
Registre foncier Nyon
Etat civil Etat civil de La Côte
Office du tourisme Nyon Région Tourisme
Société de développement Oui
Poste de gendarmerie + tél. Nyon – Tél. 022 557 54 21
Service du feu SDIS du Boiron
Paroisses La Dôle, Eglise protestante
Communauté catholique, Nyon
Caravaning Caravaning résidentiel En Vendôme
Sociétés locales Société de développement
Société de Jeunesse
Amicale des pompiers
Société de tir Le Boiron
Association des Paysannes Vaudoises
Bibliothèque publique
De gauche à droite : Dominique Bory, Jean-Pierre Widmer, Jacques Moccand, Olivier Tappy, Serge Guebey.

En tant que commune jurassique la plus méridionale de Suisse, La Rippe s’étend en une longue bande parallèle à la frontière franco-suisse. Au sud-est, son territoire prend pied dans le bassin lémanique sur le plateau. Brusquement, il remonte le Jura vers le nord-ouest en pente rapide jusque sur la chaîne de la Dôle dont le point culminant, qui atteint 1677 mètres d’altitude, se situe 50 mètres seulement à l’extérieur de la commune au nord-est. Le terrain descend ensuite vers la Vallée des Dappes où il est limité une deuxième fois au nord-ouest par la France entre 1240 et 1300 mètres d’altitude.

A l’exception de la Combe de la Joie au nord-est et du Boiron à l’est, le périmètre de la commune n’est pas délimité par des frontières naturelles. Au nord-est, La Rippe touche aux communes de Gingins et Cheserex qui sont séparées par la Dôle à cet endroit. Elle est limitrophe de Crassier à l’est. Par la frontière franco-suisse, elle voisine les communes françaises de Divonne au sud-ouest et celle de Prémanon au nord-ouest. Le point le plus occidental du Canton de Vaud («La Germine») se trouve précisément à côté du point de jonction des deux communes françaises précitées.

La Rippe s’appelait «de Rippis» en 1384, puis «Rispas», «Rispis» au XVe siècle, dérivé de «rippe», pente rapide, broussailles. Le territoire actuel de notre commune était situé sur les terres que l’Abbaye de St-Claude disait tenir de Frédéric I et de Frédéric II. En1307, elle céda ses droits à l’Abbaye de Bonmont et, dès 1319, La Rippe fut placée sous la protection de Louis de Savoie, qui confirma aux habitants la jouissance des pâturages et des forêts. Dès le 23 août 1803, La Rippe se donna une administration communale. Le premier syndic fut Gabriel Melly.

Quelques dates intéressantes :

– 1159 environ, destruction du village de Pellens près de Tranchepied, sur le territoire de la commune.

– 1710, création de la pinte communale «Café de l'Etoile».

– 1806, achat de la montagne de Potraux, pour fr. 9000.–.

– 1814, création du premier Service du feu, composé de huit membres.

– 1822, création d'un service communal de sage-femme.

– 1826, à la suite d'une pétition des habitants, le hameau de Tranchepied fera désormais partie de La Rippe.

– 1834, achat du pâturage de La Gerlaz.

– 1844. construction de la Tour de l'horloge.

– 1862, la commune perd une partie de la Vallée des Dappes, cédée à la France.

– 1856, création du «Café du Nord».

– 1874, construction du Stand de tir.

– 1897, premier téléphone.

– 1908, électricité au village.

– 1933, incendie mystérieux du chalet de la Combe du Faoug, reconstruit peu après.

– 1970, construction de la STEP avec Crassier.

– 1977, transformations Auberge communale et locaux administratifs.

– 1981, transformation du «Café du Nord» en 8 appartements, un local commercial et le local de la voirie.

– 1987, construction de l'abri-PC (500 places).

– 1990, aménagement du caravaning résidentiel.

– 1995, Réfection de la STEP Crassier-La Rippe.

– 1998, rénovation de l'Administration communale.

– 2000, création d'une déchetterie communale.

– 2001, création d'un terrain multisports.

– 2002, construction d'un nouveau réservoir de 1800 m3.

– 1er septembre 2003, fermeture du bureau de poste.

– 2003, rénovation de la Tour de l'horloge, classé monument historique.

– 2006, doublage du collecteur des eaux claires.

– 22 juin 2006, signature de la Charte «Asse et Boiron».

– 2006-2007, construction d'un complexe scolaire et d'un hangar pour le stockage de plaquettes forestières.

– 19 septembre 2007, La Rippe fête son millième habitant – Alexandre Tammami, né le 25 juin 2007.

– 7 juin 2008, inauguration du complexe scolaire «Le Bruel».

 

La Rippe compte aujourd’hui 1070 habitants dont 299 étrangers représentant 28 nationalités et 226 enfants de moins de 16 ans. Si la majorité de la population travaille à l’extérieur, à Genève en particulier, on compte encore 11 agriculteurs, un scieur, un boucher-traiteur, un paysagiste et quelques artisans et sociétés, soit 45 raisons sociales dans la commune.

Parmi les sociétés locales on peut citer la plus que centenaire Société de tir Le Boiron, la Société de développement, la Société de Jeunesse, l’Association des Paysannes Vaudoises et la Bibliothèque publique.