Edition No 92
Vendredi 16 Novembre 2018

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 92
Vendredi 16 Novembre 2018

Abonnement


Tévenon / Jura-Nord vaudois / Alphabet des communes
Pour l’héraldique: d’azur au mont de sinople, à la bande de gueules bordée d’or chargée d’une branche de verne du même. Pour l’amateur: sous le haut ciel, nos sommets, nos coteaux, nos villages unis, battant d’un seul coeur comme vernes au vent d’été.
Syndic
Ginette Duvoisin
Municipaux Jean-Louis Clignez
Martine Dell’Orefice
Frédy Duvoisin
Mary-Josée Duvoisin
Etienne Roulet
Jean-Daniel Rousseil
Secrétaire Anne-Claude Kehrli
Boursière Monique Duvoisin
Nom de la commune Tévenon
Adresse + tél. + fax Chemin de l’Eglise 6, 1423 Villars-Burquin
Tél. 024 436 15 56, fax 024 436 17 28
Adresse e-mail tevenon.bureau@gmail.com
District Jura-Nord vaudois
Arrondissement électoral Jura-Nord vaudois
Localité(s) groupée(s)
dans la même commune:
Fontanezier – Romairon –
Vaugondry – Villars-Burquin
Superficie + altitude 1424 ha – 810 m
Communications, voies
et moyens d’accès
Car postal ligne Yverdon-Mauborget
Nombre d’habitants 750
Nombre de ménages 351
Structure de la population 88% Suisses, 12% étrangers
15% de moins de 18 ans
Communications Site internet – Tous ménages – Info Tévenon
Taux d’imposition 73%
Syndique Duvoisin Ginette
Administration générale – Affaires sociales – Finances – Personnel communal – Santé
Municipaux Dell’Orefice Martine
Culture – Ecoles – Environnement –
Mobilité –Promenades – Transports
Duvoisin Frédy
Chemins – Forêts – Routes –
Travaux publics – Voirie
Duvoisin Mary-Josée
Domaines – Logement – Patrimoine – Pâturages – Terrains – Tourisme
Roulet Etienne
Assainissement – Eaux – Egouts –
Epuration – Eclairage public
Rousseil Jean-Daniel
Aménagement du territoire – Cimetière – Cultes – Informatique – Police des constructions
Clignez Jean-Louis
Informatique – Déchets – Police –
Sécurité routière
Secrétaire municipale Kehrli Anne-Claude
Boursière Duvoisin Monique
Séance de la municipalité Lundi soir à 20 heures
Conseil général 75 membres
M. Reto Barblan, Président
Adresses utiles
Greffe
Heures d’ouverture
Lundi de 18h à 19h45
Mercredi de 9h à 11h
Jeudi de 13h30 à 15h30
Registre foncier Yverdon-les-Bains, rue de Neuchâtel 1
Etat civil Yverdon-les-Bains, rue de Neuchâtel 1
Office du tourisme Grandson, Maison des Terroirs, rue Haute 13
Poste de gendarmerie + tél. Grandson, place du Château 2,
tél. 024 557 73 21
Service du feu SDIS Pied de la Côte et Mauborget
SDIS Sainte-Croix
Plt Rouiller Alec
Paroisse De l’Arnon
Manifestations communales Soirée du Chœur mixte – Loto – Fête du 1er Août – Marché de Noël – Soirée choucroute – Ciné-battoir
Sociétés locales Chœur mixte – Amicale du Pied de la Côte – Sodanim – Société du Cercle des Amis – Boutchous – Groupe de gymnastique
De gauche à droite : Mary-Josée Duvoisin, Jean-Daniel Rousseil, Jean-Louis Clignez, Ginette Duvoisin, Frédy Duvoisin, Etienne Roulet et Martine Dell’Orefice

Tévenon est issue de la fusion, en 2011 des communes de Fontanezier, Romairon, Vaugondry et Villars-Burquin. Les collaborations existantes entre les différentes entités depuis de nombreuses années, la petite taille de certaines communes, avec les difficultés à recruter des citoyens intéressés à la vie publique, ont été des éléments déterminants qui ont engagé le processus de fusion.

Pied de la Côte est le nom le plus familier de cette région, c’est celui qui aura été longtemps retenu par la population des villages partenaires de la fusion pour désigner la réalité de leurs associations: collaborations intercommunales, sociétés. Les procès-verbaux des assemblées du baillage de Grandson, sous l’ancien régime témoignent de ces diverses appartenances. Les relations se simplifièrent dès la Constitution du Canton de Vaud en 1803 lorsqu’est apparue une nouvelle entité nommée «Haute commune de Champagne». Vers la fin du XIXe siècle, en 1897, un pas de plus fut franchi par la construction de l’église de Villars-Burquin et la création d’une paroisse regroupant les quatre communes. En 1910, le Cercle des amis du Pied de la Côte fut fondé dans l’objectif de rassembler les habitants de cette région et d’en faire une communauté suffisante pour que la vie sociale y perdure.

Au Xllle siècle, toute la Côte était couverte de vastes forêts. En 1403, des moines de Cluny vinrent défricher cet endroit, créant ainsi une multitude de petits hameaux dispersés. Le nom de Villars-Burquin était alors peu utilisé, on en trouve des traces aux XVe et XVIIIe siècles sous forme de Villars-Bourquin. Ce nom descend du bas latin villaris voulant dire littéralement «qui appartient au domaine de» suivi d’un nom flamand «boerkin» diminutif de «boer» ou «baur» signifiant paysan. Cité en 1415 comme faisant partie de la seigneurie de Grandson, Vaugondry tirait son nom d’un sire dénommé Von Gündrich qui y habitait sous l’ancien régime bernois. A cette époque, le baillage de Grandson était composé de sept sections dont les métralies de Bonvillars et de Fiez auxquelles appartenait Vaugondry tout comme Villars-Burquin. Le fait d’avoir découvert, au siècle dernier quelques monnaies romaines dans le village et aux environs laisse présumer que Romairon tient ses origines de l’époque romaine, La tradition veut qu’une habitation soit d’origine romaine et que Romairon vienne du mot Romanorum. Il semble que les origines de Fontanezier remontent au XVe siècle. «Fontanisy» ou «Vert tsi lo vezin» faisait partie du cercle de Concise. Le territoire de Tévenon est vaste, 1424 ha. Le point le plus bas de la commune se situe à 550 m d’altitude et le plus haut au lieu dit Joux-Dessus à 1432 m. L’essentiel du territoire de la commune se compose de forêts, de champs et de pâturages. L’altitude moyenne est de 810 m. Des quatre villages, Villars-Burquin est celui dont la population a constamment augmenté au cours des cinquante dernières années (184 habitants en 1950, 556 en 2009). Au contraire, la population des trois autres villages est demeurée constante. Les chiffres de 2009 sont quasi similaires à ceux de 1950 pour les villages de Romairon, Fontanezier et Vaugondry. Essentiellement paysanne au milieu du XXe siècle, la population est actuellement composée majoritairement de pendulaires dont le lieu de travail est parfois éloigné. Des transports publics insuffisants font que les déplacements s’effectuent essentiellement au moyen de véhicules privés. Une centaine d’enfants fréquentent les classes du groupement scolaire de Grandson, une classe enfantine à Villars-Burquin permet aux plus petits d’aller à l’école à proximité de leur lieu d’habitation. Notre commune a été l’une des premières à adhérer au réseau d’accueil des enfants de la région de Grandson dont les structures sont bien fréquentées par nos bambins.

Il n’existe pas à Tévenon de curiosités touristiques. Un panorama exceptionnel s’étendant sur tout le plateau, des lacs aux Alpes est la carte de visite par excellence de la commune. La proximité du château de Grandson, les infrastructures de la ville d’Yverdon ou encore l’accès simple et rapide au lac de Neuchâtel comme aux sentiers de randonnée ou aux pistes de ski nordique du balcon du jura sont des atouts intéressants pour les visiteurs. De nombreux cyclotouristes arpentent les routes de traversée des villages, la déclivité attirant les sportifs qui recherchent l’effort.

Les sociétés locales, Chœur mixte, Amicale du Pied de la Côte, Sodanim, Cercle des Amis, groupes de gymnastique, Boutchous, participent à l’animation de fêtes et de manifestions villageoises. Quelques commerces et artisans permettent aux habitants d’obtenir des services de proximité et de se rencontrer. La laiterie-fromagerie des Cuardis offre une palette de produits laitiers de qualité ainsi que quelques produits d’épicerie et un dépôt de pain. La Municipalité a proposé au Conseil général, l’année dernière, d’acquérir le bâtiment qui abrite le dernier café-restaurant de la commune. L’achat a été avalisé par le législatif, c’est un beau défi à relever que de faire vivre ce lieu convivial. Un salon de coiffure, un atelier de couture, une podologue, une entreprise forestière complètent la vie économique de nos villages. Un EMS psycho-gériatrique à la Douvaz accueille une trentaine de résidents. Il ne reste que sept exploitations agricoles dans la commune alors qu’elles étaient plus de trente à la fin des années septante. Les terrains souvent en pente et d’une altitude moyenne se prêtent plus aux activités liées au bétail qu’aux grandes cultures. En 2009-2010, nous avons construit une nouvelle caserne pour le service de défense contre l’incendie, bâtiment moderne et performant qui répond en tous points aux exigences de I’ECA. Dès le 1erjanvier 2014 le groupement SDIS Balcon du Jura, Pied de la Côte deviendra effectif. Nous avons également rénové entièrement la salle communale du battoir, la dotant d’une cuisine moderne et d’équipements performants. Elle est louée ou mise à disposition des sociétés et privés qui souhaitent organiser un évènement. Des soirées de cinéma et de lectures sont proposées dans la saison.

Neuf bâtiments communaux abritent des locaux, salles et appartements. Une réflexion est engagée sur des travaux de rénovation de certains de ces bâtiments. Un réseau dense de chemins communaux, souvent en forte déclivité, nécessite un entretien coûteux, ajouté à celui du déneigement hivernal. Il reste encore des montants conséquents à engager pour terminer les travaux de mise en séparatif du réseau d’eaux usées. Une amélioration de la sécurité des piétons et des écoliers a fait l’objet d’une étude et de mesures à entreprendre. Les chantiers de nouvelles constructions sont nombreux, ils demandent un suivi permanent. La mise en place d’une bibliothèque de prêt de livres, l’embellissement des places villageoises, une cantine scolaire pour les écoliers, une amélioration du réseau de chemins pédestres sont autant de projets qui ont vu ou qui vont voir le jour.

Il fait bon vivre dans cette région du Pied de la Côte, avec une bonne qualité d’habitat et de loisirs, un tourisme doux dans une nature encore bien préservée. Nous accueillons avec plaisir les nouveaux habitants en souhaitant qu’ils se sentent bien chez nous et qu’ils participent à la vie de la commune avec celles et ceux qui y sont établis depuis longtemps ou depuis toujours. Quel avenir pour notre commune: des villages où il fait bon vivre, des transports publics suffisants, un développement du tourisme et des énergies renouvelables, une densification de l’habitat par la mise en valeur d’espaces disponibles dans les anciens bâtiments, des logements à disposition des familles, des lieux de rencontre, la sauvegarde de l’aire agricole et des exploitations locales, la conservation des espaces naturels.

Nous avons fusionné à quatre communes en 2011. Certes, la taille de Tévenon n’est pas optimale avec un peu moins de 800 habitants aujourd’hui. Il fallait cependant faire ce pas pour peut-être un jour aller plus loin... Notre situation privilégiée nous permettra de choisir avec quelle(s) commune(s) nous allons coopérer dans le futur, ceci en fonction des synergies, des affinités, des projets communs à mettre en place.

Ginette Duvoisin, syndique